• image
  • image
  • image
  • image

L'élève réfugié

Adaptations à la vie scolaire

 AdaptationVieScolaire

AdaptationsScolaire

Lorsque des apprenants sont en situation de grand retard scolaire, ils sont souvent peu familiers avec les règles à observer dans une école ou dans une salle de classe. Ils peuvent avoir suivi certains cours dans leur pays d’asile, mais dans un environnement d’apprentissage très différent de celui de l’Alberta. Ils peuvent ne pas comprendre les comportements attendus que, nous, l’on tient pour acquis.

Pour faciliter leur adaptation à l’environnement scolaire et leur acculturation, les intervenants scolaires peuvent avoir à expliquer aux élèves comment :

  • utiliser les toilettes.
  • attendre en ligne ou attendre son tour.
  • communiquer avec les adultes au sujet des urgences, des maladies, des absences, etc.
  • rester au même endroit pendant de longues périodes de temps (à son bureau, dans la salle de classe, dans l’école).
  • utiliser certains objets que l’on retrouve à l’école tels que les poignées de portes, les interrupteurs, les téléphones, les cadenas.
  • se servir du matériel de classe tel que les instruments d’écriture, les cahiers, les portables.

Certains éléments de l’environnement scolaire peuvent créer de l’anxiété ou des réactions comportementales, soient :

  • les corridors sombres.
  • les personnes qui portent des uniformes ou de lourdes bottes (style bottes d’armée).
  • les éclats de voix et les paroles dures.
  • les cloches, les alarmes d’incendie et les exercices d’évacuation.
  • l’incompréhension de la langue ou du langage corporel.
  • les objets associés aux fêtes nord-américaines tels que les masques et les squelettes à l’Halloween.

Adapté des documents anglais : Students with Refugee Backgrounds: A Guide for Teachers and Schools (Ministère de l’Éducation de la Colombie-Britannique) et de Essentials for LIFE (Bow Valley College).

Le dépistage précoce des enfants souffrant de dépression apparait comme une évidence. En plus d’améliorer la santé mentale des enfants migrants et de les soutenir dans la compréhension et la maitrise du monde qui les entoure, le dépistage permet d’éviter qu’ils ne soient exclus de façon trop systématique du système scolaire classique. À propos des élèves qui réussissent, ils méritent, eux aussi, une attention particulière étant donné la pression vécue face aux diverses adaptations à faire et aux idéaux de réussite et d’inclusion.

Pour avoir accès à des listes et des pistes pour l’adaptation à la vie scolaire, consulter les documents Éléments déclencheurs ou menaçants et Les quatre phases de l’acculturation.

Pour mieux comprendre comment ces défis scolaires peuvent constituer des facteurs de traumatismes, consulter les sections Caractéristiques et Parcours migratoire.


Ressources complémentaires

Pour des lectures complémentaires sur les adaptations à la vie scolaire, cliquez ICI.