• image
  • image
  • image
  • image

L'élève réfugié

Les conditions gagnantes pour une entrevue d’évaluation d’un élève ayant des besoins particuliers en français

ConditionsGagnantes

Pour créer un climat favorable à la communication, il est important que l’élève se sente à l’aise, en confiance, en sécurité lors de l’entrevue. Ainsi, il sera plus ouvert à manifester ses compétences : ce qu’il sait, comment il le dit, comment il procède pour comprendre.

  1. Sourire à l’élève. Utiliser un ton de voix doux. Regarder l’élève dans les yeux. Poser des questions d’ordre personnel : son nom, son âge, d’où il vient, le climat… Ce type de questions permet de créer un lien.
  2. Poser des questions adaptées à son âge et à son degré de compétence langagière. S’assurer d’une forme de compréhension de la part de l’élève. Faire de l’écoute active.
  3. Utiliser du matériel visuel en présence de l’élève avec des compétences limitées en français pour faciliter la communication. Avoir sous la main les outils appropriés pour l’évaluation.
  4. Ne pas hésiter à mimer, à faire des gestes pour faciliter la compréhension.
  5. Varier le type de questions : à choix, ouvertes ou fermées.
  6. Réajuster l’intervention ou la tâche au fur et à mesure de l’évaluation, en tenant compte des réactions de l’élève, pour s’assurer de bien évaluer ses compétences.
  7. Connaitre le vécu scolaire de l’élève avant son arrivée à l’école en Alberta, à l’aide du dossier d’inscription (incluant s’il y a lieu son dernier bulletin scolaire de son pays de provenance). Se référer au rapport de l’entrevue d’accueil de la direction d’école auprès de la famille de l’élève.
  8. Connaitre les attentes du programme de formation en français (langue de scolarisation) et les compétences permettant de communiquer oralement, de lire et d’écrire des textes variés.
  9. Selon la situation, connaitre les attentes du programme de formation en mathématique et en sciences, en termes de connaissances en arithmétique, en mesure et en géométrie.
  10. Selon la situation, connaitre les attentes du programme de formation en anglais langue seconde et les compétences permettant de communiquer oralement, de lire et d’écrire des textes variés dans cette langue.
  11. Déterminer des aspects précis à évaluer dans le but de favoriser l’inclusion et la réussite scolaire de l’élève.

Suggestion :
Si cela est possible et avec la permission au parent, enregistrer l’entrevue d’évaluation pour pouvoir vérifier, au besoin, certains éléments de la conversation afin de rédiger un rapport complet et signifiant permettant de choisir les interventions appropriées à l’inclusion et la réussite des élèves réfugiés en situation de grand retard scolaire. Cela permet aussi de porter un regard critique sur sa façon d’intervenir et permet de s’améliorer…