• image
  • image
  • image
  • image

L'élève réfugié

Choisir la différenciation pédagogique

Choisir l’approche différenciée de la pédagogie permet de mieux répondre aux besoins d’apprentissage de l’élève en situation de grand retard scolaire. Il est possible de différencier son enseignement selon quatre grands axes :

  • les processus (stratégies, outils utilisés, différentes formes de guidance, contextes et périodes de temps variés, moyens d’évaluation différenciés - entrevue, analyse des travaux, observations, réflexions des élèves).
  • les contenus (matériel didactique, sujet, niveau de difficulté, exigences particulières liées aux critères d’évaluation retenus dans la situation, bulletin scolaire).
  • les productions (longueur de la tâche, type de produit, modes de présentation (ex. : portfolio), recueil de traces variées : démarches, schémas, écrits, productions, dessins, etc.).
  • les structures (type de regroupement – seul ou en équipe, coin d’aide, rencontre clinique, environnement).

Une autre forme de différenciation peut s’appliquer à la fréquence de communication avec les parents.
Un échange plus fréquent avec certains parents peut contribuer à favoriser le développement des compétences transversales et disciplinaires de l’élève. Divers outils de communication sont à envisager (portfolio, travaux annotés, portrait de progression, notes à l’agenda, entrevue, rencontre) pour établir une communication efficace avec les parents ou les tuteurs.

Stratégies favorables à la différenciation pédagogique

J’évalue si je mets en application diverses stratégies favorables à la différenciation pédagogique en cochant ce que j’applique dans ma salle de classe.
Ou
Je choisis les stratégies que je veux appliquer pour mieux répondre aux besoins des élèves en situation de grand retard scolaire.

  • Je varie les regroupements d’élèves (selon les besoins, les niveaux, les intérêts, les approches, les projets).
  • Je modifie l’aménagement de la classe.
  • J’alterne les activités individuelles, les activités de sous-groupes et les activités collectives.
  • Je favorise les productions en regard des intelligences multiples.
  • Je joue avec un échéancier mobile pour la présentation des productions.
  • Je négocie des critères de production quant à la longueur ou à la complexité.
  • Je propose des ateliers à vocations différentes : exploration, formation de base, remédiation, enrichissement.
  • Je présente le travail assigné par étapes.
  • J’utilise le monitorat ou le tutorat avec certains élèves.
  • Je propose des textes variés pour une même tâche.
  • J’établis des contrats d’apprentissage pour certains élèves.
  • Je propose des recherches autonomes.
  • Je valorise les projets personnels.
  • J’utilise des manuels scolaires de diverses collections pour un cycle ou des programmes informatiques.
  • J’utilise fréquemment la manipulation d’objets dans les activités d’apprentissage.
  • J’utilise la technologie dans les activités d’apprentissage.
  • J’utilise le questionnement pour vérifier la compréhension des élèves.
  • J’établis un climat de classe qui valorise les différences.
  • J’utilise une gestion de classe adaptée aux élèves en transition.
  • Je favorise la collaboration dans les activités d’apprentissage.
  • J’ai recours à des cartes conceptuelles pour soutenir la compréhension.
  • J’accepte qu’il y ait plusieurs stratégies pour arriver à la réponse.
  • Je reconnais le droit à l’erreur.
  • J’apprécie l’humour et je l’utilise pour favoriser un bon climat de classe.

 Pour aider les élèves à comprendre et pour faciliter le passage à la compréhension de concepts
abstraits :

  • Je vais du concret vers l’abstrait.
  • Je favorise la manipulation d’objets concrets.
  • Je reviens au concret lorsqu’il y a un problème de compréhension.
  • J’ai recours à des exemples qui collent au vécu des élèves.
  • J’utilise des dessins, des illustrations, des analogies.
  • Je demande aux élèves de trouver des exemples, d’établir des comparaisons, de fabriquer du matériel concret.
  • Je tiens compte de la différence entre les garçons et les filles.
  • Je propose des défis d’apprentissage à la mesure de l’élève. (Un élève apprend mieux si on lui propose un défi qui dépasse ses compétences actuelles, mais qu’il peut tout de même réaliser.)

Pour des pistes d’évaluation au primaire selon la différenciation pédagogique, cliquez ICI.

Source : Adapté de Différencier quoi et pourquoi, de À l’écoute de chaque élève grâce à la différenciation pédagogique, et de La différenciation et l’évaluation au primaire