• image
  • image
  • image
  • image

L'élève réfugié

Sciences

SecondaireSciencesL'enseignant de sciences au secondaire doit miser sur l'étayage de stratégies cognitives pour offrir le soutien nécessaire aux élèves pour accéder aux taches scientifiques complexes même si leurs habiletés langagières ou leurs connaissances sont limitées.

L'étayage permet le transfert graduel du processus cognitif à l'apprenant.

Il est essentiel de fournir le vocabulaire et les concepts de base nécessaires à l'élève en situation de grand retard pour assurer la réussite de  ses apprentissages et se remettre à niveau en vue des examens provinciaux.

Aux premier et deuxième cycles du secondaire, les activités concrètes et signifiantes proposées doivent susciter un questionnement chez les élèves. Le choix des connaissances à aborder en classe est souvent déterminé par les problématiques soulevées.

Pour avoir accès à un tableau qui présente vingt stratégies d'accueil et d'inclusion des élèves réfugiés en situation de grand retard scolaire, cliquez ICI. Ces stratégies sont à appliquer de manière plus ou moins séquentielle selon le contexte et les besoins de l'élève.

Pour des pistes d'application des vingt stratégies d'apprentissage, cliquez ICI.

Pour des stratégies d'application de la différenciation pédagogique en sciences, cliquez ICI.