• image
  • image
  • image
  • image

L'élève réfugié

Admissibilité/placement

AdmissibilitePlacement

L’admission à l’école de langue française

La nouvelle personne arrivante n’est pas de facto franco-albertaine, mais son trajectoire de vie ou ses origines l’amènent à se diriger vers une école de langue française. Le français constitue une des langues parlées ou connues par l’apprenant immigrant. Le jeune parle, dans la plupart des cas, le français à la maison ou peut avoir étudié en français dans son pays d’origine.

La connaissance de la langue française permet à un jeune immigrant ou réfugié d’accéder aux écoles francophones et d’intégrer les classes ordinaires.

Le contexte éducatif du milieu d’origine du jeune immigrant peut avoir limité ses apprentissages et le placer en situation de retard scolaire. Il devient alors important de posséder des outils diagnostiques pour évaluer le niveau d’habiletés de l'apprenant dans la langue de scolarisation (le français) et dans les matières clés : mathématiques, sciences, études sociales et anglais.

L'évaluation permet de choisir le niveau et les approches appropriés aux besoins de l'élève réfugié en situation de grand retard scolaire. Plusieurs pistes d’évaluation sont fournies aux enseignants dans les sections Primaire et Secondaire.

Pour des faits sur le droit à l’éducation, cliquez ICI.

Pour cerner le rôle des directions d’école et des enseignants dans l’apprentissage de la langue de scolarisation, cliquez ICI.

Le placement des élèves

La direction d’école a le rôle premier de monter un dossier sommaire des aptitudes et des antécédents scolaires de l’élève lors de l’entrevue d’accueil qui est un moyen privilégié d’établir le profil et les besoins des élèves.

L’entrevue d’accueil vise cinq grands objectifs :

  • Accueillir la famille et établir un climat de confiance et de sécurité.
  • Observer la dynamique familiale et interagir avec les parents et les enfants afin de créer une relation.
  • Faire une étude sommaire des acquis et du vécu de l’élève, à partir d’un questionnaire.
  • Vérifier si l’enfant présente un retard scolaire, des troubles d’apprentissage, d’ordre psychologique ou de santé physique.
  • Orienter l’enfant vers les services appropriés en tenant compte des besoins observés lors de l’entrevue.

Pour des critères d’identification des élèves en situation de grand retard scolaire, cliquez ICI.

Pour un exemple de procédures et de questionnaires pour l’entrevue d’accueil, cliquez ICI.

Pour des questions à se poser pour le soutien à apporter à un élève en situation de grand retard scolaire, cliquez ICI.

Pour aller plus loin sur le sujet, consultez les sections Clientèle et Retard scolaire.