• image
  • image
  • image
  • image

L'élève réfugié

Rôle des directions d’école et des enseignants leadeurs en « littératie » (de la 4e à la 6e année)

Pour soutenir l’enseignement et l’apprentissage des habiletés en lecture et en écriture au cycle moyen, les directions d’école et les enseignantes leadeurs en « littératie » :

  • établissent des attentes élevées en matière de rendement en « littératie ».
  • incitent l’ensemble du personnel à aider tous les élèves à développer de solides compétences en lecture et en écriture.
  • donnent régulièrement l’occasion aux enseignantes et aux enseignants qui interviennent auprès des mêmes élèves de discuter et de planifier de façon concertée les programmes de littératie destinés à ces élèves (ex. : l’enseignante-ressource et le titulaire de classe; l’enseignant-bibliothécaire et la titulaire de classe).
  • déterminent si l’horaire de l’école favorise l’apprentissage efficace des habiletés de lecture et d’écriture; réservent des périodes raisonnables de temps d’enseignement des habiletés en lecture et en écriture; évitent dans la mesure du possible les classes en rotation au cycle moyen.
  • appuient les projets fondés sur le questionnement dans le cadre duquel les élèves explorent les enjeux, les grandes idées et les questions qui les intéressent, et parviennent à comprendre ce qu’ils apprennent et pourquoi ils l’apprennent (Routman, 2000).
  • préconisent des modèles de gestion de classe et des démarches d’enseignement qui favorisent l’apprentissage des habiletés en lecture et en écriture, comme l’enseignement à de petits groupes ciblant des besoins particuliers et l’apprentissage collaboratif au sein de groupes souples.
  • démontrent un engagement à l’égard de la littératie critique et du développement des habiletés supérieures de la pensée en provoquant des discussions avec les élèves et le personnel enseignant au sujet des textes à l’étude.
  • accordent de l’importance à la littératie culturelle de la communauté scolaire et de la province en affichant des anecdotes familiales rédigées dans des langues autres que le français, des affiches multilingues et des ouvrages (y compris des ouvrages bilingues) qui suscitent un sentiment de fierté à l’égard de la communauté et des langues.
  • collaborent avec les parents, les membres de la collectivité, les élèves et le personnel enseignant pour organiser des célébrations de la littératie à l’échelle de l’école et créer des traditions (p. ex., correspondants par courriel dans toute la province, campagnes épistolaires, festivals de théâtre, panneaux de graffitis littéraires) (Harwayne, 2000; Booth, 2002).
  • fournissent un cadre décrivant les responsabilités des bénévoles et des aides-enseignants afin de s’assurer que l’enseignement et le rattrapage en lecture et en écriture incombent principalement aux titulaires de classe. S’assurent que les élèves qui ont de la difficulté en lecture et en écriture peuvent apprendre grâce à une intervention soutenue du personnel enseignant (Allington et Cunningham, 2002).
  • organisent des programmes d’intervention spéciale pour appuyer les programmes dispensés en salle de classe.

Source : Adapté de http://www.edu.gov.on.ca/fre/document/reports/literacy/panel/literacyf.pdf (p. 60 et 61 - consulté le 12 aout 2013).