• image
  • image
  • image
  • image

L'élève réfugié

Réorganiser l’horaire par bloc d’apprentissage

ReorganiserBlocApprentissage

CONSEILS POUR PLANIFIER L’HORAIRE DE L’ÉCOLE

1. Il faut donner la priorité aux blocs d’apprentissage lors de la planification de l’horaire.

En règle générale, les enseignants doivent prévoir des blocs d’apprentissage de 100 à 120 minutes pour optimiser l’enseignement des habiletés de lecture et d’écriture ( « littératie ») et des blocs de 60 à 75 minutes pour l’enseignement des habiletés en mathématiques (« numératie »).

Les blocs de « littératie » et de « numératie » doivent d’abord être établis à l’horaire principal.
Ces deux blocs peuvent se suivre bien que cela ne soit pas nécessaire.

Les blocs d’apprentissage permettent au personnel enseignant :

  • de créer de nouveaux liens et de faciliter l’apprentissage des résultats visés dans les programmes d’études.
  • d’explorer des méthodes d’enseignement innovatrices et de diversifier l’apprentissage (ex. : lecture partagée, évaluation continue, enseignement ciblé ou différencié).
  • de consacrer moins de temps à la transition d’une matière à l’autre.
  • d’avoir suffisamment de temps pour traiter en profondeur les diverses habiletés nécessaires en lecture, en écriture et en mathématiques.
    • de fournir aux élèves qui ont besoin de temps supplémentaire pour acquérir certaines compétences, sans le préjugé qui pourrait être attribué aux élèves qui restent après l’école ou qui se retrouvent dans des classes « spéciales ».
  • de faire des activités ouvertes qui favorisent les habiletés supérieures de la pensée.

2. Les blocs d’apprentissage ne doivent pas être interrompus. La période de planification devrait avoir lieu en dehors des blocs de « littératie » et de « numératie ».

QUESTIONS :

  • Quelles sont les variables que la direction d’école et le comité de planification de l’horaire devraient examiner?
  • Comment organiserez-vous la période de planification en dehors des blocs d’apprentissage?
  • Qui s’occupera de la planification et quand la période de planification aura-t-elle lieu?

3. Il est important de planifier l’horaire à rebours.

Se pencher sur :

  • la fréquence et la durée des périodes de planification.
  • la disponibilité du gymnase.
  • l’appui pour l’éducation des élèves en situation de grand retard scolaire.
  • les possibilités concernant la relève durant la période de planification : une enseignante ou un enseignant de musique, d’éducation physique, de théâtre ou autres.
  • la planification du temps de préparation partagé pour les enseignantes et enseignants de même niveau.
  • le personnel à temps partiel – une certaine souplesse dans la répartition des heures pourrait servir à optimiser l’emploi du temps.

CONSEILS PRATIQUES

  1. Il est plus efficace de planifier les blocs de « littératie » et de « numératie » à des heures différentes pour les cycles primaire et moyen; cela permet plus de flexibilité.
  2. Lors de l’intégration des différentes matières à l’horaire principal de l’école, il faut s’assurer d’accorder la priorité aux composantes principales de l’apprentissage.
  3. Un bloc d’apprentissage ininterrompu signifie qu’on ne doit pas faire d’annonce ou d’appel pendant la leçon. Les annonces et les excursions (si possible) devraient avoir lieu en dehors des blocs d’apprentissage. (Ex. : Les annonces devraient être effectuées juste avant la récréation ou avant le déjeuner afin d’optimiser la période d’apprentissage matinale pour les élèves.)
  4. Permettre aux enseignantes et enseignants de même niveau d’études d’organiser un emploi du temps quotidien comprenant des blocs d’apprentissage.
  5.  Mettre à profit chaque minute de la journée scolaire en invitant les enseignants à se concentrer sur les activités et l’apprentissage des élèves.
  6. Inclure dans l’emploi du temps des activités d’apprentissage à exécuter par toute la classe, de petits groupes, des groupes de deux et les élèves seuls.
  7. S’assurer que les blocs d’apprentissage ne sont pas interrompus et qu’ils se déroulent au même moment de la journée tout au long de l’année.
  8. Modifier les activités d’apprentissage tout au long de l’année scolaire afin que les élèves puissent les relier aux expériences et connaissances qu’ils possèdent déjà en « littératie », en « numératie » et dans d’autres matières.
  9. Mettre l’accent sur la lecture et le raisonnement mathématique et renforcer la compréhension et l’application des connaissances et les stratégies acquises.
  10. Durant les blocs de « littératie », inviter les enseigner à consacrer du temps à la communication orale, à l’écoute active et à l’écriture chaque jour.
  11. Prévoir un bloc de mathématiques quotidien permettant aux élèves d’appliquer leurs connaissances et les stratégies mathématiques dans leurs activités de chaque jour.

Source : Adapté de Faire la différence… De la recherche à la pratique. Blocs d’apprentissage pour la littératie et la numératie (Le Secrétariat de la littératie et de la numératie, Ontario) (Consulté le 11 novembre 2013).