• image
  • image
  • image
  • image

L'élève réfugié

Stratégies générales – ESL

StrategiesGeneralesESL

Stratégies générales pour l’enseignement de l’anglais langue seconde

StrategieGeneralesDans les premières années du primaire, adopter un programme riche visuellement (contes, images, chansons, etc.) pour apprendre le langage quotidien et les stratégies de base en lecture et en écriture. Orienter les stratégies pédagogiques vers la stimulation sensorielle (visuelle, auditive, kinesthésique, gestuelle).

Si l'élève nouvellement arrivé est au niveau de la 3e à 8e année, le placer dans la classe ordinaire et lui fournir un soutien visé .

Si l’élève est au secondaire, le placer dans une classe ordinaire en anglais langue seconde et lui fournir un soutien visé ou spécialisé.

Pour faciliter l'apprentissage de l'anglais par l'élève réfugié, privilégier les stratégies suivantes :

  • Évaluer les antécédents scolaires de l'élève et ses compétences linguistiques en anglais (comparer avec ses habiletés en français ou même dans leur langue maternelle, si nécessaire).
  • Adopter des structures organisationnelles qui respectent les besoins linguistiques de l'élève.
  • Créer des unités thématiques portant sur des sujets intéressants et signifiants pour l'élève afin de contextualiser l'apprentissage et la compréhension de la langue seconde.
  • Utiliser de matériel visuel diversifié (photos, images, télévision, ordinateurs, cédéroms, films, etc.).
  • Former de petits groupes de discussion avec la possibilité d'utiliser la langue maternelle ou le français comme soutien linguistique et permettant d’offrir un grand éventail de modèles linguistiques (plurilinguisme).
  • Former des duos qui peuvent travailler de façon indépendante à une tâche particulière pendant que l'enseignant donne une leçon collective à un groupe plus avancé ou plus faible.
  • Recourir à la pédagogie de coopération en regroupant plusieurs niveaux d'anglais.
  • Jumeler des élèves possédant une langue maternelle identique, mais évoluant dans un niveau scolaire avancé, à un élève immigrant afin de permettre une traduction des explications de l'enseignant. Entrevoir la possibilité d’un système de crédits pour le mentorat.
  • Jumeler sa classe à une classe ordinaire d'une autre école en vue de faire l’échange de lettres, une visite réciproque des écoles et une activité collective de plein air.
  • Encourager les élèves à écrire dans leur langue maternelle quand cela est nécessaire. Faire traduire en anglais les écrits en langue maternelle et produire ainsi des petits livres bilingues (expérience langagière).
  • Créer des activités de communication orale et écrite par le biais de sorties ou d'échanges culturels et éducatifs.
  • Trouver du soutien auprès du personnel plurilingue ou des membres bénévoles des communautés culturelles pour les élèves nécessitant de l’aide.
  • Jumeler des élèves ou des adultes aux élèves ayant des besoins particuliers (sous forme de tutorat) en recrutant des agents dans le milieu scolaire élargi (intermédiaire, secondaire, université).
Source : Adapté de http://www.erudit.org/revue/rse/2008/v34/n2/019681ar.html (consulté le 8 juillet 2013).

Au terme de sa scolarité, l’élève fréquentant une école francophone doit viser la maitrise des compétences en langue seconde ou l’inclusion partielle ou complète dans la classe d’anglais régulière (English).