• image
  • image
  • image
  • image

Outils pour les organismes de soutien

Réalité complexe et particulière des personnes réfugiées

  • Les personnes réfugiées ne choisissent pas d’immigrer, elles le font pour des raisons de survie.
  • Elles ne choisissent ni où ni quand elles intègreront une nouvelle terre d’accueil et possèdent très peu ou pas d’informations sur leur nouvel environnement.
  • Elles vivent de grands chocs avant leur départ, pendant le voyage et surtout, à leur arrivée au Canada.
  • Elles vivent des deuils importants (pertes humaines, matérielles, culturelles, religieuses) et peuvent démontrer des signes de chocs post-traumatiques. Ces signes peuvent apparaitre jusqu’à dix ans après leur arrivée.
  • Dès leur arrivée, les personnes réfugiées sont inondées d’informations sur les services qui leur sont offerts, les obligations, les codes culturels, etc.
  • Généralement, les personnes réfugiées ne recourent pas aux services qui leurs sont offerts.
  • La complexité d’un nouveau système scolaire rend la compréhension difficile pour plusieurs familles immigrantes.
  • Certaines personnes réfugiées ont une vision négative des institutions ce qui engendre une grande crainte des autorités.
  • Peu importe leur niveau de vie avant leur arrivée, une fois au Canada, la qualité de vie des personnes réfugiées peut parfois s’apparenter à celle des personnes défavorisées.

OutilsOrganismesSoutienPour aider efficacement les immigrants réfugiés dans leur inclusion et leur épanouissement dans leur nouvelle terre d’accueil, il est important de créer un réseau de soutien approprié.

Pour savoir ce qu’est un programme de soutien, cliquez ICI.

Pour plus de renseignements sur la création d’un réseau de soutien, cliquez ICI.

Pour écouter un documentaire (pour les 6 à 8 ans) qui montre comment créer des liens avec les nouveaux arrivants, cliquez ICI.

Pour l’élaboration de programmes d’alphabétisation familiale, cliquez ICI.

Pour des types de programmes d’alphabétisation familiale, cliquez ICI.

Pour un aperçu du programme Grandir avec mon enfant, cliquez ICI.

Pour des références utiles aux organismes de soutien aux personnes réfugiées, cliquez ICI.

Pour mettre sur pied un projet de roman familial de familles réfugiées, cliquez ICI

La création d’un roman familial permet aux familles réfugiées de :

  • revisiter leur propre histoire.
  • développer un sentiment de fierté face à leur passé.
  • de produire un objet concret (le roman) pour transmettre l’histoire de leur famille.

Pour avoir accès à un programme-cadre pour l’apprentissage du français chez les personnes immigrantes adultes, cliquez ICI.

Le programme-cadre (produit au Québec) propose huit niveaux d’acquisition de compétences à l’oral et à l’écrit à partir des composantes suivantes :

  • domaines, situations, intentions
  • structure du message
  • lexique, grammaire, phonétique.